Diplomatie

Comores : la crise mahoraise au Quai d’Orsay

Souef Mohamed El-Amine, ministre comorien des Affaires étrangères, en novembre 2017 en Afrique du Sud. © DR / South African Government

La crise mahoraise a été au cœur du tête-à-tête entre Souef Mohamed El-Amine, le ministre des Affaires étrangères comorien, et son homologue français Jean-Yves Le Drian, le 19 avril à Paris. Ce dernier lui a demandé d’accepter le retour de ressortissants extradés de Mayotte.

Souef Mohamed El-Amine, le ministre des Affaires étrangères comorien, a rencontré son homologue français Jean-Yves Le Drian à Paris le 19 avril. Une invitation qui lui avait été remise en main propre à Moroni le 11 avril par le secrétaire d’État Jean-Baptiste Lemoyne. La crise mahoraise a été au cœur de ce tête-à-tête, alors que les Comores ont décidé, le 21 mars, de refouler leurs ressortissants extradés de Mayotte.


>>> A LIRE – Comores – Azali Assoumani : « Trouver une solution à la crise avec Mayotte est dans l’intérêt de tous »


Le Drian a demandé à El-Amine d’accepter leur retour. En échange, il s’est engagé à relancer la feuille de route sur les flux migratoires dévoilée en septembre 2017 et aussitôt gelée par les autorités françaises. Une autre entrevue est prévue avant le départ du ministre, le 24 avril.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte