Dossier

Cet article est issu du dossier «Les 50 Africains les plus influents»

Voir tout le sommaire
Politique

Les 50 Africains les plus influents – 12. Olusegun Obasanjo

L'ex-chef de l'État nigérian, Olusegun Obasanjo © Mark Chilvers/Jeune Afrique

Olusegun Obasanjo, ancien chef de l’État (Nigeria).

« Baba » sera-t-il une nouvelle fois faiseur de rois ? À un an de la présidentielle nigériane, Olusegun Obasanjo (81 ans) a fait savoir qu’il faudrait compter avec lui. Jusqu’alors soutien de Muhammadu Buhari, il en est devenu, depuis janvier, le principal opposant.


>>> À LIRE – Nigeria – Olusegun Obasanjo : « Un président qui s’accroche, ce n’est bon pour personne »


Dans une longue lettre ouverte, il a raillé le bilan du président sortant et lui a suggéré avec insistance de ne pas se représenter. Buhari sait ce que cette défection peut lui coûter : en 2015, le ralliement d’Obasanjo à sa candidature avait marqué un tournant décisif dans sa campagne.

Avec sa nouvelle plateforme politique (dont le nom n’est pas encore connu), « Baba » espère désormais fédérer les mécontents et faire élire, en février 2019, l’un de ses proches à la tête de la première puissance économique africaine. L’ancien président (1976-1979, puis 1999-2007) ne compte en aucun cas couler une paisible retraite dans son fief d’Abeokuta.

Médiateur apprécié dans son pays comme à l’étranger – et jusqu’aux États-Unis –, il avait été sollicité l’an dernier pour tenter de renouer le dialogue entre les Ivoiriens Alassane Ouattara et Guillaume Soro, au plus fort des tensions entre les deux hommes.

Lire les autres articles du dossier

«Les 50 Africains les plus influents»

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte