Dossier

Cet article est issu du dossier «Les 50 Africains les plus influents»

Voir tout le sommaire
Culture

Les 50 Africains les plus influents – 31. Simon Njami

Réservé aux abonnés | | Par
Le commissaire d’exposition Simon Njami, à Paris

Le commissaire d’exposition Simon Njami, à Paris © Cyrille Choupas pour Jeune Afrique

Simon Njami, commissaire d’exposition camerounais.

Clope au bec, regard en apparence blasé, éternels jean et veste noirs… Le Camerounais Simon Njami (56 ans) apprécie peu les mondanités, mais il est de tous les événements culturels ayant trait à l’art contemporain « africain » – terme qu’il combat dans l’idée de donner aux plasticiens concernés une visibilité internationale.

Écrivain et fondateur de la Revue noire dans les années 1990, il est l’un des commissaires d’exposition les plus demandés du moment. Grand ordonnateur de la biennale de Dakar, qui a ouvert ses portes le 3 mai, il s’est illustré dans nombre d’expositions, parmi lesquelles « Africa Remix » (2005), l’exceptionnelle « Après Eden » (2015), ou encore « Afriques Capitales » (2017).

En août 2018, il sera le « librettiste », selon sa formule, de la biennale de Kampala (The Studio), pour laquelle il a invité sept maîtres à ouvrir leur studio, dix jours durant, à de jeunes artistes.

Lire les autres articles du dossier

«Les 50 Africains les plus influents»

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte