Diplomatie

Côte d’Ivoire : des diplomates des Affaires étrangères au bord de la grève

A droite, aux côtés d'Alassane Ouattara, Marcel Amon Tanoh, ministre ivoirien des Affaires étrangères. © Rebecca Blackwell/AP/SIPA

Face à la nomination d'une vingtaine de personnes, dont certaines n'ont pas d'expérience, à des postes de conseiller aux Affaires étrangères, des diplomates de carrière menacent d'entamer une grève.

Au ministère des Affaires étrangères, les diplomates de carrière menacent d’entrer en grève. En août 2017, la nomination de 154 secrétaires des Affaires étrangères à des postes de conseiller avait été gelée sans explications, alors que la commission chargée des avancements et des promotions avait validé cette liste. À leur grande surprise, ces diplomates ont appris la nomination d’une vingtaine d’autres personnalités qui, pour certaines, n’ont aucune expérience dans ce métier.


>>> A LIRE – Côte d’Ivoire : le ministre Marcel Amon Tanoh face à la fronde


Promotions éclair

Parmi ces nouveaux promus figure Bintou Touré. Épouse de Mamadou Touré, le secrétaire d’État à la Formation professionnelle, elle a été nommée conseillère au 3e échelon – grade qu’un diplomate de carrière atteint après quinze années de service. Azize Diabaté, délégué du Rassemblement des républicains (RDR) en Allemagne, nommé conseiller des Affaires étrangères, sera le chargé d’affaires de l’ambassade de Côte d’Ivoire à Berlin.

Enfin, Marc-Antoine Assé, directeur de la communication au ministère des Affaires étrangères, est élevé au rang de conseiller plénipotentiaire. Selon nos sources, Marcel Amon Tanoh, le chef de la diplomatie, se dit ouvert aux négociations.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte