Culture

Marché de l’art : le classement des artistes africains les mieux cotés

Classer des artistes ? Quelle idée ! Et pourtant, le marché de l’art n’est pas, tant s’en faut, un monde où l’on vit d’amour et d’aquarelle fraîche.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 17 avril 2018 à 17:40

« Blindfolded », de Marlene Dumas, présenté à Dresde en octobre 2017. © Jens Meyer/AP/SIPA

Les artistes sont aujourd’hui, souvent, des entrepreneurs qui savent bien comment une cote se construit et s’entretient. Pas de recette pour autant – cela se saurait –, et le talent reste une donnée fondamentale. Chaque année, l’Africa Art Market Report, lancé par le marchand d’art Jean-Philippe Aka, propose une approche chiffrée du marché de l’art africain, moderne et contemporain. Nous en avons extrait ces trois classements.

Méthodologie : les classements d’artistes prennent en compte les résultats des ventes aux enchères (40 %), le prix moyen des œuvres sur le premier marché (10 %), le nombre d’expositions dans les musées (25 %), le nombre d’expositions dans les galeries commerciales (25 %). Les montants indiqués concernent uniquement les chiffres d’affaires réalisés lors des ventes aux enchères.


Les modernes

"Seated Nude with Oranges", d'Irma Stern, dans une salle des ventes à Londres en 2011. © Sang Tan/AP/SIPA

"Seated Nude with Oranges", d'Irma Stern, dans une salle des ventes à Londres en 2011. © Sang Tan/AP/SIPA

1 Irma Stern, Afrique du Sud, 3 269 920 $

2 Omar El Nagdi, Égypte, 954 167 $

3 Alexis Preller, Afrique du Sud, 1 726 098 $

4 Ben Enwonwu, Nigeria, 1 062 655 $

5 Walter Battiss, Afrique du Sud, 901 641 $

6 Farid Belkahia, Maroc, 560 526 $

7 Mahmoud Said, Égypte, 817 613 $

8 Robert Griffiths Hodgins, Afrique du Sud, 906 412 $

9 Jacob Hendrik Pierneef, Afrique du Sud, 880 033 $

10 Malick Sidibé, Mali, 10 808 $


Les contemporains

"'Jeseus Grizzly", par Marlene Dumas, présenté à Dresde en octobre 2017. © Jens Meyer/AP/SIPA

"'Jeseus Grizzly", par Marlene Dumas, présenté à Dresde en octobre 2017. © Jens Meyer/AP/SIPA

1. Marlene Dumas, Afrique du Sud, avec un chiffre d’affaires de 3205284$

2. William Kentridge, Afrique du Sud, 764008$

3. Julie Mehretu, Éthiopie, 1372746$

4. Yinka Shonibare, Nigeria, 100584$

5. El Anatsui, Ghana, 1157565$

6. Wangechi Mutu, Kenya, 279117$

7. Candice Breitz, Afrique du Sud, 13527$

8. Kendell Geers, Afrique du Sud, 14113$

9. Njideka Akunyili Crosby, Nigeria, 985417$

10. Pascale Marthine Tayou, Cameroun, 0,00$

11. Pieter Hugo, Afrique du Sud, 9271$

12. Ibrahim Mahama, Ghana, 0,00$

13. Romuald Hazoumè, Bénin, 90928$

14. Robin Rhode, Afrique du Sud, 32904$

15. Roger Ballen, Afrique du Sud, 8786$

16. John Akomfrah, Ghana, 0,00$

17. Barthélémy Toguo, Cameroun, 4689$

18. Mounir Fatmi, Maroc, 69681$

19. Abdoulaye Konaté, Mali, 0,00$

20. Latifa Echakhch, Maroc, 51313$


Les cinq œuvres les plus chères

(ventes aux enchères entre janvier et décembre 2016)

1. Night Nurse, de Marlene Dumas

2 517 000 $ (Phillips, New York)

Seeing Red: Marlene Dumas’ Night Nurse’ from Phillips on Vimeo.

2. Excerpt (Citadel), de Julie Mehretu

1 567 500 $ (Christie’s, New York)

3. L’Île heureuse, de Mahmoud Said

1 475 720 $ (Bonhams, Londres)

4. Sarajevo, d’Omar El Nagdi

1 145 000 $ (Christie’s, Dubaï)

5. Arab with Jug, d’Irma Stern

1 118 082 $ (Bonhams, Londres)