Diplomatie

Côte d’Ivoire : vers une participation à la Minusca ?

Des Casques bleus de la Minusca, à Bangui, en Centrafrique

Des Casques bleus de la Minusca, à Bangui, en Centrafrique © Andrew Medichini/AP/SIPA

Le ministre ivoirien de la Défense a proposé que les forces armées ivoiriennes intègrent les opérations de maintien de la paix de l’ONU, en particulier au sein de la Minusca, en République centrafricaine.

Venu participer aux réunions du Conseil de sécurité de l’ONU, à New York, du 23 mars au 2 avril, Hamed Bakayoko, le ministre de la Défense, a plaidé pour une participation de la Côte d’Ivoire aux opérations de maintien de la paix.

Après un premier essai raté au Mali, les autorités ivoiriennes ont formé et équipé 750 hommes. Elles espèrent que ce bataillon sera déployé d’ici à la fin 2018. Une mission d’experts doit se rendre à Abidjan, afin de s’assurer que les normes onusiennes sont respectées.

Restera à déterminer où envoyer ces soldats. La Centrafrique est évoquée dans les discussions – le Brésil, qui a promis de participer au renforcement de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (Minusca), étant confronté à des difficultés budgétaires.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte