Politique

Cameroun : Alice Nkom en tournée à Douala pour mobiliser les femmes en vue des élections

Avec son association Women Voters and Sons, Alice Nkom compte parcourir Douala pour appeler les femmes et les jeunes à s’inscrire sur les listes électorales, en vue de la présidentielle d’octobre.

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 22 mars 2018 à 08:27

Alice Nkom (Cameroun), avocate, activiste et militante des droits de l’homme, le 19 septembre 2014 à Paris. © Vincent Fournier/JA

À 73 ans, l’avocate, première femme admise au barreau du Cameroun en 1969, donne de la voix : elle prévoit dans les prochaines semaines de parcourir les différentes circonscriptions de la capitale économique camerounaise, Douala, pour appeler les femmes et les jeunes à se mobiliser et à s’inscrire sur les listes électorales pour la présidentielle de 2018.

L’avocate, qui espère « le changement »a recueilli le soutien de Kah Walla, présidente du Cameroon People’s Party, de l’ambassade des États-Unis et de l’instance électorale Elecam, qui lui a écrit en ce sens le 22 février. Elle poursuit en outre son combat aux côtés de la communauté LGBT du Cameroun, dont elle prend la défense depuis plus de quinze ans.

Lettre d’Elecam à Alice Nkom, en février 2017. © DR

Lettre d’Elecam à Alice Nkom, en février 2017. © DR