Politique

Burundi : il ne faut pas brusquer la star de l’Alléluia FC…

Réservé aux abonnés | | Par
Mis à jour le 17 mars 2018 à 00h36
On ne badine pas avec le président burundais Pierre Nkurunziza.

On ne badine pas avec le président burundais Pierre Nkurunziza. © Glez / JA

Passionné de football, le président du Burundi porte plusieurs fois par semaine le maillot de l’Alléluia FC.

Mais, le 3 février, une rencontre avec le club de Kiremba a tourné au vinaigre : Pierre Nkurunziza a été « malmené ». Des joueurs de l’équipe adverse l’ont parfois attaqué de front alors qu’il avait la balle au pied… Quelques jours plus tard, Cyriaque Nkezabahizi, l’administrateur de la commune, et Michel Mutama, son adjoint chargé du sport, ont été écroués pour « complot contre le chef de l’État ».


>>> A LIRE–Burundi : Nkurunziza élevé au rang de « Guide suprême éternel » du parti au pouvoir 


 

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3096_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte