Politique

Côte d’Ivoire : le reclassement de Soumaïla Bakayoko, signe d’un dégel entre Ouattara et Soro

Alassane Ouattara (à dr.) et Guillaume Soro, le 4 janvier. © SIA KAMBOU/AFP

Signe d'un rapprochement entre le président ivoirien et le président de l'Assemblée nationale : le premier a accédé aux demandes du second concernant l'affectation de ses certains proches, dont l'ancien chef d'état-major des armées Soumaïla Bakayoko, limogé en janvier 2017.

Après leur dernière rencontre, à la mi-février, Alassane Ouattara (ADO) a accédé aux demandes répétées de Guillaume Soro en chargeant son Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, de trouver une affectation aux proches du président de l’Assemblée nationale.

Soumaïla Bakayoko, chef d’état-major des armées, limogé en janvier 2017, a été nommé, ce 28 février, président de la Société ivoirienne de raffinage. Alphonse Soro, conseiller à la primature, remercié le 12 juin 2017, a retrouvé son poste resté vacant.

Enfin, les anciens ministres Affoussiata Bamba Lamine, Sidiki Konaté et Alain Lobognon se verront proposer un point de chute. Reconnaissant, Soro parrainera le 14 avril une cérémonie en l’honneur du chef de l’État, dans son fief de Ferkessédougou (Nord).

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte