Politique

Cameroun : comment Bernard Muna se bat

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mis à jour le 07 mars 2018 à 08h57
Bernard Muna (Cameroun), avocat, ancien procureur  adjoint du Tribunal pénal international pour le Rwanda et candidat à l'élection présidentielle camerounaise en 2011. A Paris (Jeune Afrique), le 5 juillet 2011.

Bernard Muna (Cameroun), avocat, ancien procureur adjoint du Tribunal pénal international pour le Rwanda et candidat à l'élection présidentielle camerounaise en 2011. A Paris (Jeune Afrique), le 5 juillet 2011. © Vincent Fournier/JA

Bernard Muna, frère de l’opposant et candidat à la présidentielle, a mobilisé son cabinet d’avocat pour assurer la défense des détenus de la crise anglophone.

L’ex-bâtonnier Bernard Muna (qui est par ailleurs le frère de l’opposant Akere Muna) assure la défense de 80 détenus anglophones à Yaoundé. Il se rend deux ou trois fois par semaine à la prison, où il apporte parfois de la nourriture. Présent au tribunal de Yaoundé à chaque audience, il a mobilisé les ressources de son cabinet familial, qui travaille à titre gracieux.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3092_600x855 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte