Santé

Saham Santé, officiellement pas à vendre

Saham Santé investira en priorité dans des spécialités comme la cancérologie ou la neurochirurgie au Maroc.

Saham Santé investira en priorité dans des spécialités comme la cancérologie ou la neurochirurgie au Maroc. © Nicolas Fauque

Pour Moulay M’hamed Elalamy (MME), Saham Santé n’est officiellement pas à vendre.

En 2016, Saham, intéressé par le secteur de la santé, a créé Meden Healthcare. La filiale gère actuellement six cliniques entre Casablanca et Marrakech. Un développement critiqué en raison d’un conflit d’intérêts potentiel entre le métier d’assureur de Saham, l’activité médicale et le portefeuille de ministre du président du groupe. Au point de pousser Saham à la céder ? « Nous ne voulons pas vendre pour le moment, mais si un bon investisseur se présente, nous pouvons envisager de faire du chemin ensemble », précise le DG de Saham Assurance, qui se fait porte-parole du groupe. Saham a d’ailleurs engagé une banque d’affaires (la presse marocaine évoque JP Morgan) pour trouver un partenaire. « Cela se fera via une augmentation de capital et non une cession de parts. Nous voulons continuer de développer l’activité », assure MME. Une opération qui serait identique à ce que le groupe avait fait en accueillant plusieurs investisseurs, comme le sud-africain Sanlam au tour de table de Saham Assurance.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte