Politique
Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta, le président mauritanien Mohamed Ould Abdelaziz, le président français Emmanuel Macron, le président tchadien Idriss Deby, le président nigérien Mahamadou Issoufou et le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré, à la sortie du sommet de l’Union africaine le lundi 2 juillet 2018, à Nouakchott.

Cet article est issu du dossier

Union africaine : tout savoir sur le 31e sommet des chefs d’État

Voir tout le sommaire
Politique

Nouakchott se fait belle en vue du sommet de l’Union africaine de juillet

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 19 février 2018 à 17:09

Vue de rues entre l’aéroport et le palais présidentiel mauritanien , Déplacement de Jean-Yves Le Drian , ministre de la défense français à Nouakchott, mauritanie le 12 mai 2014. © Bruno Levy pour Jeune Afrique

les autorités mauritaniennes ont décidé de lancer des investissements dans la capitale en prévision du sommet de l’Union africaine en juillet 2018.

Le président Mohamed Ould Abdelaziz a décidé d’engager des travaux pour accueillir le 31e sommet de l’UA, en juillet.


>>> À LIRE – Union africaine : les cinq enjeux du sommet d’Addis Abeba


Un centre de conférences, susceptible de recevoir plus de soixante délégations, est en construction près de l’aéroport de Nouakchott-Oumtounsy.

Un hôtel et 120 villas ont également été bâtis pour loger les participants.