Société

L’œil de Glez : « Mon mari a droit à quatre femmes »

Par

Damien Glez est dessinateur-éditorialiste franco-burkinabè

Mais quels sont donc les avantages de la polygamie... pour les femmes ? © Glez/JA

Le collectif sénégalais « Mon mari a droit à quatre femmes » défend une vision « spirituelle » de la polygamie.

La polygamie est-elle une aubaine ou une contrainte pour ces dames ? Dans une société sénégalaise très majoritairement musulmane, certaines d’entre elles ont répondu à leur manière en créant le collectif « Mon mari a droit à quatre femmes ».


>>> À LIRE – Monde musulman : polygamie, la tradition se perd ?


Partager son époux, expliquent-elles, permettrait de l’accompagner dans l’accomplissement de sa foi. Selon des statistiques gouvernementales, 23,1 % des Sénégalais sont polygames, avec en moyenne 2,6 conjointes par mari.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte