Dossier

Cet article est issu du dossier «Angola : le virage diplomatique de João Lourenço»

Voir tout le sommaire
Diplomatie

Angola : pourquoi Jean-Yves Le Drian se rendra à Luanda

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Jean-Yves Le Drian, actuel ministre des Affaires étrangères français, à son bureau parisien du ministère de la Défense (ancien porte-feuille), le 30 novembre 2015

Jean-Yves Le Drian, actuel ministre des Affaires étrangères français, à son bureau parisien du ministère de la Défense (ancien porte-feuille), le 30 novembre 2015 © Vincent Fournier pour JA

Alors que João Lourenço est attendu dans les prochains mois en France, Jean-Yves Le Drian, ministre français des Affaires étrangères, a prévu un déplacement fin février à Luanda afin de préparer sa venue.

Jean-Yves Le Drian, le ministre français des Affaires étrangères, est attendu à Luanda d’ici à fin février pour préparer la première visite officielle en France de João Lourenço, le président angolais, attendue dans les quatre prochains mois.

Dès le 10 juillet 2017, alors qu’il n’était encore que ministre de la Défense, ce dernier avait été reçu à l’Élysée par Emmanuel Macron. Le 29 novembre, deux mois après son investiture à Luanda, il a revu en tête à tête le chef de l’État français à l’occasion du sommet UA-UE à Abidjan.


>>> À LIRE – Angola : João Lourenço, « liquidateur implacable »


La France veut développer sa présence économique en Angola, où elle est le sixième fournisseur de produits manufacturés. Surtout, Paris souhaite instaurer avec Luanda un vrai partenariat politique, au moment où le régime angolais durcit le ton à l’égard de Joseph Kabila, le président congolais.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3092_600x855 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte