Diplomatie

L’œil de Glez : Obiang Nguema protège Jammeh

Le dessin de la semaine © Glez

Le président équato-guinéen Teodoro Obiang Nguema Mbasogo a indiqué que son pays n'extraderait pas l'ex-président gambien. Sur ce point, il dit être en accord avec l'Union africaine (UA).

L’inverse eût été surprenant. Fin janvier, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo a déclaré que la Guinée équatoriale n’extraderait pas Yahya Jammeh, l’ex-président gambien exilé à Malabo depuis un an.


>>> À LIRE – Guinée équatoriale : Malabo « protègera » l’ancien président gambien en exil


Mais, a-t-il insisté, il s’agit moins d’une solidarité malvenue entre dirigeants contestés que d’une stratégie pour encourager les autocrates à partir : protéger Jammeh, a-t-il résumé, c’est « une garantie pour que les autres chefs d’État qui doivent quitter le pouvoir n’aient pas peur des harcèlements qu’ils pourraient subir [par la suite] ».

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte