Politique

Mali : l’opposant Soumaïla Cissé soigne ses réseaux en France

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Soumaïla Cissé, ancien ministre malien sous la présidence d’Alpha Oumar Konaré, fondateur de l’Union pour la République et la Démocratie (URD), ici à Paris le 19 octobre 2011

Soumaïla Cissé, ancien ministre malien sous la présidence d’Alpha Oumar Konaré, fondateur de l’Union pour la République et la Démocratie (URD), ici à Paris le 19 octobre 2011 © Vincent Fournier/JA

Le chef de file de l’opposition a profité de son séjour à Paris pour s’entretenir avec le Quai d’Orsay, ainsi qu’avec les responsables locaux de l’URD.

Après avoir assisté à l’investiture de George Weah au Liberia, Soumaïla Cissé a séjourné à Paris, où il s’est entretenu avec Rémi Maréchaux, directeur Afrique du Quai d’Orsay. Le chef de file de l’opposition malienne a notamment insisté sur la nécessité de tout faire pour que la présidentielle se tienne en juillet, dans des conditions crédibles et transparentes.

Le 27 janvier, il a également rencontré les responsables locaux de son parti, l’Union pour la république et la démocratie, avec lesquels il a rendu visite à la communauté malienne de Grigny, en banlieue parisienne.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3094_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte