Livres

Bande dessinée : Ulli Lust, l’amour en rose et noir

Alors que j’essayais d’être quelqu’un de bien, d’Ulli Lust, traduit de l’allemand par Paul Derouet. ©

Avec « Alors que j’essayais d’être quelqu’un de bien », l’auteure-dessinatrice Ulli Lust ausculte les relations d’un trio amoureux. Avec une lucidité troublante.

Acérés et sans concession : ainsi peut-on décrire à la fois le regard et le trait de l’artiste autrichienne Ulli Lust. Formée à la Kunsthochschule de Berlin, auteure de plusieurs bandes dessinées (Airpussy, Trop n’est pas assez, Voix de la nuit) récompensées par de nombreux prix (Artémisia et Révélation Angoulême, en 2011), la quinquagénaire propose avec « Alors que j’essayais d’être quelqu’un de bien » une réflexion profonde sur la société autrichienne d’aujourd’hui à travers l’histoire de sa propre jeunesse.

Par bien des aspects, ce roman graphique en rose, noir et blanc dérangera. Les moralistes et les bien-pensants, les féministes et les machistes, les racistes et les défenseurs du communautarisme – et d’une manière générale un peu tout le monde. Ulli Lust creuse en effet où ça fait mal, ne s’épargnant pas plus qu’elle n’épargne les autres, ne s’autorisant aucune tricherie avec la réalité.*

Trouple

L’histoire ? Celle d’une jeune femme devenue mère beaucoup trop tôt, celle d’une chômeuse qui vit de petits boulots sans intérêt, celle d’une artiste qui cherche à faire publier ses dessins, celle d’une amoureuse qui entend bien vivre de front ses deux amours. L’un avec Georg, acteur dans une troupe de théâtre indépendante. L’autre avec Kim, réfugié nigérian et mécanicien.

Dès le début, les bases de cette relation à trois sont posées de manière claire par la très libérée Ulli : ne mentant ni à l’un ni à l’autre, elle entend bien qu’aucun des deux ne soit jaloux. Pour elle, le partage va de soi. Avec Georg, elle vit une histoire intellectuelle où le sexe n’a guère sa place. Avec Kim, la relation repose presque entièrement sur les plaisirs de la chair. Dès le début. « Il fait peut-être partie de ces gens qui ne veulent pas coucher dès la première rencontre, se demande Ulli le premier soir. Un beauf. Un homme convenable qui veut une femme convenable. À gerber ! »

Comme l’on pouvait s’y attendre, ce fragile et troublant équilibre ne tarde guère à prendre de la gîte. La vive jalousie de Kim et son agressivité sont sans doute les causes premières du naufrage, mais Ulli Lust parvient à éviter tous les clichés auxquels pourrait prêter ce genre de scénario vu et revu.

La réussite d’Alors que j’essayais d’être quelqu’un de bien, sur le plan de l’émotion immédiate comme sur celui des sentiments, repose essentiellement sur l’incroyable sincérité de l’auteur

Si elle raconte comment, par amour, elle finit par ressembler à ces femmes battues capables de pardonner à leur conjoint alors même qu’il a failli les tuer, elle décrit aussi avec finesse la mécanique raciste, le poids du patriarcat, la pesanteur de la morale bourgeoise, la violence qui sous-tend les relations humaines, et ce aussi bien au Nigeria qu’en Autriche.

Dramatiquement lucide

La réussite d’Alors que j’essayais d’être quelqu’un de bien, sur le plan de l’émotion immédiate comme sur celui des sentiments, repose essentiellement sur l’incroyable sincérité de l’auteur. De ses pensées comme de ses désirs, de ses forces comme de ses faiblesses, elle ne cache rien. Avec une distance presque clinique, elle n’hésite pas à exposer son incapacité totale à s’occuper de son fils, gardé par ses parents et qu’elle ne comprend pas plus qu’il ne la comprend.

De même, elle dissèque ses relations avec Kim et Georg sans s’aveugler sur son égoïsme. Nombreuses, les scènes de sexe sont dessinées crûment et avec élégance, ce qui est loin d’être évident à une époque où la pornographie, omniprésente sur le Net, contamine de son esthétique formatée (et très masculine…) l’ensemble de l’iconographie médiatique et publicitaire. Ni tout à fait rose ni tout à fait sombre, humaniste sans être naïf, le regard d’Ulli Lust est dramatiquement lucide.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte