Sécurité

RDC : l’École supérieure d’administration militaire inaugurée à Kinshasa

Parade des Forces armées de RDC à Kinshasa, lors du 54e anniversaire de l'indépendance de la Belgique, le 30 juin 2014. © John Bompengo/AP/SIPA

L'Esam, sous la direction de l'Institut Themiis, va contribuer à former des gradés de l'armée congolaise.

Le 8 janvier, l’École supérieure d’administration militaire (Esam) a ouvert ses portes à Kinshasa, sous la houlette de l’Institut Themiis, que préside Camille Roux.

Durant neuf mois, une trentaine de généraux français y dispenseront une formation en ressources humaines et en finances aux lieutenants-colonels, colonels et commissaires de l’armée congolaise.

Parmi ces intervenants, Philippe Chalmel, directeur des études de l’Esam et ancien sous-directeur des ressources humaines de l’état-major des armées françaises, Jean-Paul Martial, patron de la Mutuelle nationale militaire, Jean-Yves Lauzier, ex-directeur général des écoles de l’armée de terre, et Jean-Paul Michel, ex-chef de la mission Eusec en RD Congo.

Une seconde expérience pour Themiis

En 2016, Themiis avait déjà ouvert un Collège des hautes études de stratégie et de défense (Chesd) à Kinshasa, afin de former les généraux des Forces armées de la RD Congo (FARDC), après que celles-ci eurent été relevées de la Minusca en 2015.

Les travaux du Chesd vont être publiés par L’Harmattan.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte