Politique économique

Côte d’Ivoire – Burkina, des partenaires incontournables

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Paul Kaba Thieba, Premier ministre du Burkina Faso, dans son bureau à Ouagadougou.

Paul Kaba Thieba, Premier ministre du Burkina Faso, dans son bureau à Ouagadougou. © Sophie Garcia/ Hans Lucas pour JA

Les échanges commerciaux s’intensifient entre les deux voisins, alors que le premier coup de pioche de l’autoroute Yamoussoukro-Ouaga doit être donné en 2018.

S’il y a un État de l’Uemoa sur lequel Ouaga entend s’appuyer pour dynamiser son économie, c’est bien la Côte d’Ivoire.

En 2017, les échanges commerciaux entre la Côte d’Ivoire et le Burkina ont bondi de 20 %, passant la barre des 232,7 milliards de F CFA (355 millions d’euros environ). Le lien est d’autant plus fort que le voisin ivoirien accueille sur son sol plus de 3 millions de Burkinabè. À la fin de l’année, le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, a effectué une visite à Abidjan pour inciter ses concitoyens installés en Côte d’Ivoire à épargner et à investir au pays.

Plusieurs importants projets d’infrastructures permettront en outre d’intensifier la coopération économique entre les deux voisins, notamment la construction de l’autoroute Yamoussoukro-Ouaga, dont le premier coup de pioche doit être donné en 2018.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte