Dossier

Cet article est issu du dossier «Liberia : George Weah peut-il réussir ?»

Voir tout le sommaire
Elections

Liberia : George Weah, un vrai francophile

George Weah a gardé des liens avec la France depuis ses séjours en tant que footballeur. Ici en 1995 avec le PSG. © Vedi Sotto by Wikimedia Commons

Historiquement sous influence des États-Unis, le Liberia de George Weah pourrait devenir une terre d’opportunités pour la France. L'ex footballeur a conservé des bonnes relations avec l'hexagone.

Libérien et américain, le nouveau président du Liberia, George Weah détient également la nationalité française et il reste attaché au pays depuis les années 1990, époque où il y était attaquant. Footballeur à l’AS Monaco de 1988 à 1992, puis au Paris Saint-Germain de 1992 à 1995, il y a noué des amitiés. Parmi ses proches de longue date, on compte notamment l’ancien député François Loncle.

Gérard Larôme, ex-ambassadeur de France au Liberia (2009-2013), a conseillé le candidat avant d’être écarté après qu’Albera Conseil, dirigée par Patricia Chapelotte, a repris en main la communication de Weah en France. Me Jean-Paul Benoit, proche d’Emmanuel Macron et avocat de l’État ivoirien, a également usé de son influence pour aider Weah et pourrait jouer un rôle auprès du nouveau chef de l’État.

Le président français a d’ailleurs appelé l’ancien sportif juste après l’annonce de son élection pour le féliciter. Il lui a notamment proposé l’envoi d’experts français pour l’aider après son accession au pouvoir.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte