Elections
Le président de la Gambie Adama Barrow à son arrivée à l’aéroport de Banjul le 26 janvier 2017. © Jerome Delay/AP/SIPA

Cet article est issu du dossier

La Gambie, un an après Jammeh

Voir tout le sommaire
Politique

Gambie : Yahya Jammeh dialogue régulièrement avec ses fidèles

Exilé depuis janvier 2017, l’ex-président garde des contacts dans son pays d’origine.

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 11 janvier 2018 à 14:32

Départ de Yahya Jammeh pour la Guinée équatoriale, janvier 2017. © Sylvain Cherkaoui pour Jeune Afrique

Près d’un an après son départ en Guinée équatoriale, le 21 janvier 2017, Yahya Jammeh garde une certaine influence en Gambie.

Selon des sources concordantes à Banjul, l’ex-président est toujours en contact direct avec ses fidèles, militaires compris, restés au pays.

Ainsi, mi-octobre, quatre majors et trois capitaines ont été limogés car ils échangeaient régulièrement au téléphone avec leur mentor exilé, lui fournissant notamment des informations sur la situation en Gambie.


>>> A LIRE – Gambie : Yahya Jammeh, vingt ans d’impunité


Parmi eux, l’un de ses anciens aides de camp et un major à qui Jammeh donnait des instructions pour gérer ses différentes activités dans son fief de Kanilaï, son village natal situé à 120 km au sud-est de Banjul.

Laissés libres après leur limogeage, certains de ces ex-gradés seraient réfugiés en Guinée-Bissau.