Diplomatie

En Algérie, Emmanuel Macron a fait l’impasse sur la fac

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mis à jour le 11 décembre 2017 à 15h43
Emmanuel Macron rencontre des résidents d'Alger, mercredi 6 décembre 2017

Emmanuel Macron rencontre des résidents d'Alger, mercredi 6 décembre 2017 © Anis Belghoul/AP/SIPA

Une étape de la visite du président français en Algérie, la semaine dernière, a été annulée in extremis. Selon le programme initial, Emmanuel Macron devait en effet se rendre à l’université.

Peu de temps avant le déplacement d’Emmanuel Macron en Algérie, sa balade algéroise du 6 décembre a été amputée d’une étape. Le chef de l’État français devait visiter la Faculté centrale d’Alger (université Benyoucef-Benkheda) avant de gagner la grande place de l’Émir-Abdelkader.

Raisons de sécurité

Cette visite a été annulée pour des raisons de sécurité. Risque d’attentat ? Français et Algériens ne veulent guère s’épancher sur les motifs de cette annulation. La programmation de cette étape a tout de même fait des heureux parmi les enseignants et les étudiants.

La mairie d’Alger avait, pour l’occasion, fait réaliser des travaux d’embellissement et de réfection des trottoirs, des escaliers et des murs des bâtiments…

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3095_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte