Politique

État-Unis : de la misogynie de Donald Trump

Réservé aux abonnés | | Par
Un manifestant réclamant une procédure d'impeachment à l'encontre du président Donald Trump.

Un manifestant réclamant une procédure d'impeachment à l'encontre du président Donald Trump. © Jeff Chiu/AP/SIPA

Il a bel et bien dit : « Attrape-les par la chatte. »

Ces propos d’une insondable vulgarité ont été enregistrés en 2005 pendant une conversation entre Donald Trump et l’animateur Billy Bush, dans le cadre de l’émission Access Hollywood. Leur révélation avait fait tanguer le camp républicain dans la dernière ligne droite de la campagne électorale de 2016.

Dans un premier temps, Donald Trump avait confirmé qu’il s’agissait bien de sa voix, tout en minimisant ce qu’il appelait « des propos de vestiaire ». Aujourd’hui, il laisse entendre que cette voix n’est pas la sienne. Excédé, Billy Bush (qui est un parent des deux anciens présidents) est alors sorti de son silence.

Dans le New York Times, il confirme que la voix est bien celle de Trump. « Quand vous êtes une star, [les femmes] vous laissent faire. Vous pouvez faire tout ce que vous voulez », avait ajouté le futur président. Sans commentaire.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3092_600x855 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte