Dossier

Cet article est issu du dossier «Zimbabwe : coup de Grace pour Robert Mugabe»

Voir tout le sommaire
Politique

Zimbabwe : les secrets qui entourent encore les Mugabe

Réservé aux abonnés | | Par
L’ex-première dame lors d’un rassemblement de la Zanu-PF, 
le 4 novembre, à Bulawayo.

L’ex-première dame lors d’un rassemblement de la Zanu-PF, le 4 novembre, à Bulawayo. © ZINYANGE AUNTONY/AFP

L’ancien chef d’État du Zimbabwe Robert Mugabe a démissionné mardi dernier, après 37 ans à la tête du pays. Les circonstances de sa démission ainsi que l’avenir de l’ex couple présidentiel restent floues.

Silence radio. Pendant les dix jours qu’a duré le coup de force de l’armée zimbabwéenne, aucune information n’a filtré sur la localisation de Grace Mugabe, la première dame honnie. Le plus probable est qu’elle soit restée en résidence surveillée à Harare.

Les termes de l’accord entre les militaires et Robert Mugabe, afin qu’il accepte de démissionner, n’ont pas davantage été dévoilés. Plusieurs sources affirment qu’il aurait obtenu une immunité, ainsi que les avantages d’ancien chef d’État, et qu’il souhaite demeurer au Zimbabwe jusqu’à sa mort. Mais on ne sait pas si cette immunité pourrait s’étendre à son épouse.

Quid du patrimoine du couple ? On sait qu’ils sont propriétaires d’une luxueuse résidence dans la capitale, la Blue Roof, et que Grace possède une entreprise de produits frais, Alpha Omega Dairy. Mais les rumeurs les plus folles circulent sur leurs avoirs cachés. Le secret ne devrait plus tenir très longtemps.

Lire les autres articles du dossier

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte