Politique

Franc-maçonnerie : soutien de poids pour Boubacar Keïta dans le bras-de-fer au sein de la Grande Loge du Mali

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Dans une loge maçonnique. (Image d’illustration)

Dans une loge maçonnique. (Image d'illustration) © DR / Wikipedia

Évincé en 2013 de son poste de grand maître de la Grande Loge nationale malienne (GLNM), Boubacar Keïta vient d’obtenir un soutien de poids dans la guerre qui l’oppose depuis des années à son rival Sadio Lamine Sow pour le contrôle de la franc-maçonnerie malienne.

Dans un communiqué daté du 21 août 2017, dont JA a obtenu copie, la Grande Loge unie d’Angleterre, la Grande Loge d’Irlande et la Grande Loge d’Écosse (trois des plus anciennes et des plus influentes loges) reconnaissent Boubacar Keïta comme grand maître légitime de la  Grande Loge nationale malienne (GLNM).

Soutenu par Karim Keïta, le fils du président IBK, Boubacar Keïta a adressé un courrier à ses « très chers frères » maliens, le 30 octobre, pour leur annoncer la nouvelle. Dans ce document signé de sa main, il se présente comme le nouveau grand maître de la GLNM.

Le courrier de Boubacar à ses Le courrier de Boubacar à ses Communiqué de la grande loge d'Angleterre, d'Irlande et d'Ecosse reconnaissant Boubacar comme le Grand Maître de la GLNM, datant du 21 août 2017.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3104_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer