Politique

Alger envisage d’imposer un visa aux Maliens pour contrer les trafics

Revendeurs de drogue, groupes armés et passeurs de migrants se livrent à un intense trafic de passeports maliens, qu’ils utilisent pour entrer en Algérie.

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 24 novembre 2017 à 13:30

Femmes attendant la distribution de nourriture dérobée par le groupe islamiste Ansar Eddine aux ONG opérant à Timbuktu, au Mali, le 11 avril 2012. © STR/AP/SIPA

De plus en plus inquiètes, les autorités algériennes envisagent, en accord avec Bamako, d’instaurer un visa d’entrée pour les Maliens.

« Le passeport malien est le plus coté dans le Sahel. Les deux voisins s’apprêtent à entamer des discussions afin de mettre un terme à ce trafic », confie une source diplomatique à Alger.