Vie des partis

Côte d’Ivoire : le congrès du PDCI tant attendu finalement fixé au printemps 2018

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
L'ancien Premier ministre de la Côte d'Ivoire, Daniel Kablan Duncan.

L'ancien Premier ministre de la Côte d'Ivoire, Daniel Kablan Duncan. © Vincent Fournier/Jeune Afrique

C’est en avril 2018 que le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) a prévu de tenir son 13e congrès.

Un rendez-vous qui s’annonce crucial avant la présidentielle de 2020, le candidat du parti devant y être prépositionné. L’une des options est que Bédié reste président de la formation qu’il dirige depuis la mort d’Houphouët-Boigny, en 1993.

Mais une deuxième option, calquée sur l’organigramme du Rassemblement des Républicains (RDR), est envisagée : à l’image d’Alassane Ouattara au RDR, le Sphinx de Daoukro deviendrait le président d’honneur du PDCI.

La place de président reviendrait à Jeannot Ahoussou Kouadio et celle de premier vice-président à Daniel Kablan Duncan. Cela favorisait la création d’un parti unifié et l’émergence d’un ticket Duncan-Amadou Gon Coulibaly, premier vice-président du RDR, pour 2020.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte