Dossier

Cet article est issu du dossier «Le Gabon peut-il se passer du pétrole ?»

Voir tout le sommaire
Politique économique

Gabon : l’économie à la relance

Réservé aux abonnés | | Par
Le président gabonais Ali Bongo lors du Sommet sur le nucléaire, le 25 mars 2014.

Le président gabonais Ali Bongo lors du Sommet sur le nucléaire, le 25 mars 2014. © Bart Maat/AP/SIPA

Les plans de relances annoncent encore une diversification de l’économie, nécessaire au développement. Le dernier annoncé est le Plan de Relance de l’Economie à horizon 2019 (PRE).

Dès 2012, le Plan stratégique Gabon émergent (PSGE) a identifié les secteurs prioritaires à développer pour assurer la diversification économique du pays. Leur importance a été une nouvelle fois confirmée au début de 2017, lors de la présentation du Plan de relance de l’économie 2017-2019 (PRE).

Il s’agit des secteurs de l’agriculture et de l’élevage, de la pêche, de la foresterie, des mines – avec le démarrage des exploitations de l’or ou du fer –, du numérique, du tourisme, du transport et de la logistique, sans oublier le secteur pétrolier, dont le potentiel reste à exploiter dans l’offshore très profond et dans la production de gaz naturel

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3094_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte