Vie des partis

Tunisie : Nidaa Tounes agité par la rivalité entre Hafedh Caïd Essebsi et Youssef Chahed

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Hafedh Caïd Essebsi est de plus en plus contesté au sein de son parti. Ici, en mars 2015 à Tunis

Hafedh Caïd Essebsi est de plus en plus contesté au sein de son parti. Ici, en mars 2015 à Tunis © AP/SIPA

Au sein de parti Nidaa Tounes, le feu couve entre le directeur exécutif, Hafedh Caïd Essebsi, et le Premier ministre, Youssef Chahed.

Les proches de Hafedh Caïd Essebsi le confirment : il y a bien de l’eau dans le gaz entre le patron du parti Nidaa Tounes et Youssef Chahed, le chef du gouvernement. Nouvelle illustration : le 9 octobre, lors des obsèques de Slim Chaker, les deux hommes se sont disputé l’honneur de prononcer l’éloge du défunt ministre de la Santé.

Essebsi arguait que, Chaker étant issu de sa formation politique, c’était à lui qu’il revenait de faire un discours. Chahed, qui est lui aussi issu de cette formation, s’estimait plus légitime, puisque le disparu était son ministre lors de son décès brutal. Et l’a emporté.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte