Diplomatie

« Réforme constitutionnelle » au Togo : une suggestion de l’OIF peu appréciée par Robert Dussey

Robert Dussey, ministre des Affaires étrangères du Togo.

Robert Dussey, ministre des Affaires étrangères du Togo. © Vincent Fournier/J.A.

Le ministre togolais des affaires étrangères Robert Dussey n’a pas apprécié certains passages d’une note verbale qui lui a été adressée par l’Organisation Internationale de la Francophonie.

Alors qu’elle devait se rendre à Lomé le 25 septembre afin de rencontrer les protagonistes de la crise, une délégation de l’Organisation Internationale de la Francophonie s’est vu opposer une fin de non-recevoir par Robert Dussey. Le ministre togolais des Affaires étrangères n’a que modérément apprécié certains passages de la note verbale que lui avait fait parvenir l’organisation, dans laquelle celle-ci suggérait une « réforme constitutionnelle ».

Contacté par Jeune Afrique, Dussey assure avoir reporté cette mission car, ayant été prévenu seulement « deux jours à l’avance », il a estimé qu’elle « n’a[vait] pas été bien préparée ». La prochaine conférence ministérielle de la Francophonie est toujours prévue à Lomé, les 25 et 26 novembre.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte