Cinéma

Somalie : le piraterie, source d’inspiration de nombreux cinéastes

La prise d’otage du Maersk Alabama a inspiré le film Capitaine Phillips à Paul Greengrass en 2013 ©

Si « L’Homme aux bras de mer » de Simon Rochepeau et Thomas Azuélos est une bande dessinée inspirée du drame du Tanit, la piraterie somalienne a été régulièrement été portée à l'écran.

La piraterie dans les eaux somaliennes est un phénomène qui s’est développé à partir de 2005 et a fini par diminuer à partir de 2012-2013. Ponant, Playa de Bakio, Faina, Sirius Star, Maran Centaurus, Samho Dream, nombreux furent les navires pris d’assaut par des pirates qui prétendaient – pas toujours à tort – agir comme des gardes-côtes de leur pays.

La prise d’otage du Maersk Alabama a ainsi inspiré le film Capitaine Phillips à Paul Greengrass en 2013. Avant cela, en 2012, il y avait eu Stolen Seas, de Thymaya Payne, sur celle du navire danois CEC Future. Quant à Hijacking, sorti la même année, c’est un film de Tobias Lindholm qui raconte l’attaque du Rosen.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte