Diplomatie

Macron : après Ouaga, Dakar ?

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mis à jour le 23 octobre 2019 à 20h02
Mthunzi MDWABA. Vice-président Afrique de l’Organisation Internationale des Employeurs  de Johannesburg  avec Pierre Gattaz et emmanuel Macron, à Bercy, France, le 2 février 2015.

Mthunzi MDWABA. Vice-président Afrique de l'Organisation Internationale des Employeurs de Johannesburg avec Pierre Gattaz et emmanuel Macron, à Bercy, France, le 2 février 2015. © Bruno Levy pour JA

C’est à Ouagadougou qu’Emmanuel Macron prononcera son premier discours consacré à l’Afrique.

Date retenue pour le premier discours africain d’Emmanuel Macron : le lundi 13 novembre. Sa préparation a été confiée aux onze membres du Conseil présidentiel pour l’Afrique (CPA), sous la supervision de Franck Paris, le conseiller Afrique de Macron. Il sera ensuite rédigé par Sylvain Fort, la « plume » du chef de l’État. Objectif : concilier les enjeux du moment (sécurité, flux migratoires) et la volonté de renouveau annoncée durant la campagne présidentielle. Celle-ci s’exprimera à travers des thèmes tels que la jeunesse, les opportunités d’affaires, les TIC, la mobilité.

Dans la foulée, le président français pourrait se rendre au Sénégal pour assister, au côté de son homologue Macky Sall et d’une dizaine de chefs d’État africains, au IVe Forum international de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique (13 et 14 novembre). Même si ce dernier déplacement n’est pas encore calé dans l’agenda présidentiel, il est considéré avec intérêt à l’Élysée.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3104_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer