Économie

Franc CFA : Kako Nubukpo accuse Lionel Zinsou d’être le « symbole de la servitude volontaire »

Kako Nubukpo (Togo), à Paris le 4 septembre 2015.

Kako Nubukpo (Togo), à Paris le 4 septembre 2015. © Bruno levy pour JA

Le 6 septembre dernier, à Paris, Kako Nubukpo, économiste togolais et ancien ministre de Faure Gnassingbé, a vertement fustigé la prise de position de l’ancien Premier ministre béninois Lionel Zinsou sur le franc CFA.

Le débat entre anti- et pro-franc CFA ne cesse de s’envenimer. Lors d’une conférence organisée en toute discrétion, le 6 septembre, à l’hôtel Marignan, à Paris, avec la presse africaine indépendante, l’économiste togolais Kako Nubukpo a répondu à Lionel Zinsou, qui avait qualifié quelques jours plus tôt les pourfendeurs du franc CFA de « populistes ».

L’ex-ministre de la Prospective et de l’Évaluation des politiques publiques de Faure Gnassingbé a accusé l’ancien Premier ministre béninois d’être le « symbole même de la servitude volontaire ». Très critique depuis plusieurs années sur le maintien de cette monnaie, Kako Nubukpo, qui est directeur de la Francophonie économique et numérique de l’OIF, rédige son deuxième ouvrage. Il y passera en revue toutes les solutions qui pourraient s’appliquer en cas de disparition du franc CFA.

Découvrir le classement 2019 des 100 africains les plus influents

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte