Dossier

Cet article est issu du dossier «Tunisie : huit femmes puissantes»

Voir tout le sommaire
Société

Femmes tunisiennes puissantes : Boutheina Ben Yaghlane, la professeure entrée en politique

Réservé aux abonnés | | Par - A Tunis
Boutheina Ben Yaghlane, directrice générale de la Caisse des Dépots et Consignations.

Boutheina Ben Yaghlane, directrice générale de la Caisse des Dépots et Consignations. © Nicolas Fauqué pour ja

A 51 ans, Boutheina Ben Yaghlane est directrice générale de la Caisse des dépôts et consignations (CDC).

Professeur des universités, spécialiste en intelligence économique et en veille stratégique à l’Institut des hautes études commerciales de Carthage… Rien ne prédestinait cette native de La Goulette (banlieue nord de Tunis), et mère de trois enfants, à une nouvelle carrière.

Depuis 2012, Boutheina Ben Yaghlane a pourtant changé de parcours. D’abord en tant que grand commis de l’État, en devenant conseillère chargée des systèmes d’information des projets publics auprès du ministre du Développement régional et de la Planification.

Puis en politique, en étant élue députée dans la circonscription de Nabeul sous la bannière du parti Ennahdha, lors des législatives de 2014. Siège à l’Assemblée qu’elle a abandonnée dès l’année suivante pour devenir secrétaire d’État auprès du ministre des Finances dans le gouvernement Essid.

Active dans la société civile, où elle s’attache à promouvoir le leadership féminin, elle veille depuis mars 2016 aux destinées de la CDC, levier financier de l’État.

 

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3096_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte