Politique

Côte d’Ivoire : les autorités ont une nouvelle stratégie pour se prémunir contre les attaques et mutineries

Avant de s’envoler pour la France à l’occasion de ses congés annuels, Alassane Ouattara, le chef de l’État ivoirien, a présidé un Conseil national de sécurité.

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 28 août 2017 à 13:10

Patrouille de militaires à Cocody le 6 août 2012. © Emanuel Ekra/AP/SIPA

Plusieurs décisions y ont été arrêtées, notamment la mise en œuvre d’une nouvelle stratégie commune de sécurisation du pays, proposée par les chefs de l’armée, de la gendarmerie et de la police.

Opération Ceinture

L’opération Ceinture consiste à surveiller étroitement les localités (Bouaké, Korhogo, Fresco, Adzopé, etc.) où les attaques et mutineries se sont concentrées ces derniers mois et, surtout, à mobiliser toutes les forces (militaires, gendarmes et policiers) susceptibles de patrouiller en permanence dans un rayon de 100 km autour d’Abidjan.