Dossier

Cet article est issu du dossier «Quel est l'état de santé de nos chefs d'État ?»

Voir tout le sommaire
Politique

Santé des présidents : Mahamadou Issoufou, à part les rhumes, RAS

Mahamadou Issoufou, président de la République du Niger, à Addis Abeba, le 30 janvier 2017. © ZACHARIAS ABUBEKER/JA

Certains courent, d'autres nagent, tous ou presque font des visites médicales régulières. Mais quels que soient leur âge et leur forme, les présidents africains répugnent à dévoiler leur état de santé. Jeune Afrique vous propose un check up continental de ceux qui nous gouvernent.

À 65 ans, il tient à entretenir l’image d’un président jeune. Attentif à son alimentation et au moindre excès, il profite de ses minutes de loisirs, le plus souvent le matin, pour faire de la gymnastique.

Comme le confie un proche collaborateur, le président nigérien n’est pas du genre à tomber malade, en dehors d’un rhume occasionnel provoqué par une climatisation trop poussée.

S’il ne s’embarrasse pas de check-up particuliers en milieu hospitalier, il dispose toutefois, en cas de souci, d’un médecin généraliste personnel nigérien au palais présidentiel de Niamey.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte