Politique

Gabon : remaniement en vue

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Le président gabonais Ali Bongo lors du Sommet sur le nucléaire, le 25 mars 2014.

Le président gabonais Ali Bongo lors du Sommet sur le nucléaire, le 25 mars 2014. © Bart Maat/AP/SIPA

De nouveaux membres de l’opposition devraient intégrer prochainement le gouvernement.

Dans la foulée du Dialogue politique, Ali Bongo Ondimba (ABO) va remanier son gouvernement d’ici à la mi-août, notamment pour y faire entrer de nouveaux membres de l’opposition. Emmanuel Issoze-Ngondet, le Premier ministre, conservera son poste, de même que la plupart des titulaires de maroquins clés proches du chef de l’État, dont Régis Immongault, le ministre de l’Économie, ou son collègue à la Défense et aux Affaires présidentielles, Étienne Massard, fidèle parmi les fidèles. Côté opposition, certains évoquent l’entrée de Franck Nguema, l’un des principaux collaborateurs du défunt André Mba Obame. Une possibilité totalement exclue par ABO, d’autant que l’intéressé est en conflit avec la famille Mba Obame.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3104_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer