Politique

Tunisie : l’ascension de Youssef Chahed inquiète certains cadres de Nidaa Tounes

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Youssef Chahed, le 1er octobre 2016.

Youssef Chahed, le 1er octobre 2016. © Ons Abid pour JA

Bien que Youssef Chahed soit issu de leur parti, sa fulgurante percée politique contrecarre les ambitions de Hafedh Caïd Essebsi et de Sofiane Toubel, respectivement directeur exécutif et chef du groupe parlementaire de Nidaa Tounes.

Impuissants à freiner la popularité du chef du gouvernement depuis que ce dernier a engagé une lutte anticorruption fin mai, ils craignent que celle-ci aboutisse à la mise en cause d’élus du parti et que Chahed s’impose comme candidat à la présidentielle de 2019.

Selon des sources proches du bureau politique de Nidaa Tounes, certains prépareraient même une campagne anti-Chahed dans les médias et sur les réseaux sociaux axée sur le rôle qu’il a joué jusqu’en 2015 en tant qu’expert international auprès du ministère américain de l’Agriculture dans l’introduction, très contestée en Tunisie, de produits de la firme Monsanto.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA309_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte