Société

Affaire BGFI : deux avocats pour Jean-Jacques Lumumba

Résidant en France, Jean-Jacques Lumumba avait en 2016 fait fuité des documents internes de la BGFI. Dans le cadre de cette affaire, il se verra défendu par deux avocats.

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 16 mai 2019 à 14:24

Jean-Jacques Lumumba, petit-neveu de Patrice Lumumba et ancien cadre de la Banque BGFI, en région parisienne le 20 décembre 2016. © Vincent Fournier / JA

Jean-Jacques Lumumba, le petit-neveu du héros de l’indépendance congolaise, réfugié en France, sera défendu par deux figures du barreau de Paris et Bruxelles : Me William Bourdon, qui plaide contre « Teodorín » Obiang Nguema Mangue dans l’affaire des « biens mal acquis », et Me Georges-Henri Beauthier, conseil des parties civiles dans l’enquête belge sur les « disparus du Beach » de Brazzaville.

S’estimant victime de harcèlement de la part de son employeur, la banque BGFI, qui lui donnait, selon lui, des ordres contraires à sa conscience, Lumumba avait quitté Kinshasa et son poste à la mi-2016. Il avait ensuite remis des documents internes de la BGFI au quotidien belge Le Soir. Les deux avocats disent vouloir assurer sa « protection physique et juridique » et « le faire indemniser du préjudice subi ».

Top 100

L’interview exclusive accordée à Jeune Afrique par Jean-Jacques Lumumba en décembre 2016


Interview exclusive de Jean-Jacques Lumumba par Jeuneafriquetv