Dossier

Cet article est issu du dossier «Les dix barons libanais de l'économie ivoirienne»

Voir tout le sommaire
Entreprises & marchés

Abdul Hussein Beydoun : le repreneur

Beydoun Abdul Hussein, president and chief executive officer of YESHI Group, speaks at the Bloomberg/BRVM Investment Day Conference in New York, U.S., on Wednesday, Sept. 23, 2015. BRVM is the acronym for Bourse Regionale des Valeurs Mobilieres, the West African regional stock exchange for Benin, Burkina Faso, Guinea Bissau, Cote d'Ivoire, Mali, Niger, Senegal and Togo. Photographer: Peter Foley/Bloomberg via Getty Images © Peter Foley/Bloomberg via Getty Images

Yeshi group

Arrivé en Côte d’Ivoire en 1977 en provenance du Liban, Abdul Hussein Beydoun débute dans un simple garage de réparation de vélos et de motos dans le quartier de Treichville. Puis, en 1979, il s’associe à la famille éthiopienne Mekbebe.

Ensemble, ils vont bâtir Yeshi group, un conglomérat présent dans les secteurs du négoce, de la distribution (Rimco), de la transformation (Universelle Industries…), dont le chiffre d’affaires, tenu secret, dépasserait 500 millions d’euros.

En 2003, ce groupe a notamment racheté la société française Bernabé, puis en 2008 les Galeries Peyrissac.

Fermer

Je me connecte