Dossier

Cet article est issu du dossier «Les dix barons libanais de l'économie ivoirienne»

Voir tout le sommaire
Cabinet d'avocats

Souad Khalil : l’héritière

Réservé aux abonnés | | Par
Mis à jour le 04 juillet 2017 à 16h58
Vue d'une usine des Brasseries ivoiriennes, filiale d'Eurofind.

Vue d'une usine des Brasseries ivoiriennes, filiale d'Eurofind. © Olivier/JA

Eurofind

Au décès de son père, Moustapha Khalil, en mars 2014, Souad Khalil lui a succédé à la tête du conglomérat Eurofind, un baobab de l’industrie ivoirienne. Elle a alors poursuivi le développement du groupe avec le duo Adham El Khalil et Emmanuel Hutardo.

Eurofind est actif dans treize pays – sept en Europe et cinq en Afrique. En Côte d’Ivoire, il est le leader de l’acier et se développe dans le secteur des produits chimiques et plastiques ainsi que dans l’alimentaire.

En 2015, il a cependant cédé Les Brasseries ivoiriennes (LBI) à Castel pour près de 49 millions d’euros. Il réalise aujourd’hui un chiffre d’affaires annuel d’environ 600 millions d’euros.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte