Dossier

Cet article est issu du dossier «Corruption en Tunisie : l’opération « mains propres » de Youssef Chahed»

Voir tout le sommaire
Justice

Tunisie : les principales arrestations de l’opération anticorruption

Chafik Jarraya en 2013.

Chafik Jarraya en 2013. © Capture d'écran Youtube/Nessma TV

L'opération anticorruption a été initiée le 23 mai dernier en Tunisie. Jeune Afrique revient sur les principales cibles de « Mani pulite ».

L’opération anticorruption lancée le 23 mai par les autorités tunisiennes a abouti à démanteler un vaste réseau de contrebande ayant des ramifications libyennes. Une dizaine de gros bonnets ont été arrêtés ou placés en résidence étroitement surveillée.

Parmi eux figurent :

Chafik Jarraya, homme d’affaires (import-export, promotion immobilière, médias).

Yassine Chennoufi, ancien candidat indépendant à la présidentielle de 2014, ancien directeur des douanes.

Néjib Ben Ismaïl, homme d’affaires (fruits secs, pistaches) suspecté de corruption.

Ridha Ayari, ancien colonel de la douane.

Samir el-Wafi, animateur télé, roi de l’audimat grâce à son émission Liman Yajroo Fakat (Seulement pour celui qui ose), placé sous mandat de dépôt le 21 juin pour corruption et extorsion de fonds.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte