Politique

Maroc : le torchon brûle au PJD entre Mustapha Ramid et Abdelilah Benkirane

La crise s’intensifie au sein du Parti de la justice et du développement (PJD). La dernière réunion du secrétariat général de la formation islamiste, le 12 juin, a été particulièrement tendue.

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 21 juin 2017 à 14:47

Le ministre d’État chargé des Droits de l’homme, Mustapha Ramid. © Paul Schemm/AP/Sipa

Selon des sources internes, Abdelilah Benkirane a qualifié la situation du parti de « catastrophique ». Le ton est même monté entre le secrétaire général et Mustapha Ramid au sujet du projet de communiqué final.

Le ministre d’État chargé des Droits de l’homme voulait y insérer une formule dénonçant les accusations de traîtrise proférées à l’égard des figures du PJD qui ont accepté de participer au gouvernement Othmani. Une requête refusée par Benkirane, qui a finalement décidé de ne publier aucun communiqué à l’issue de la réunion.