Politique

Algérie : Ramtane Lamamra bientôt ambassadeur à Paris ?

C’est à la dernière minute que plusieurs membres du gouvernement sortant ont été informés de leur remplacement, dans la foulée des législatives du 4 mai.

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 23 octobre 2019 à 19:51

Ramtane Lamamra, alors ministre des Affaires étrangères de l’Algérie, le 15 décembre 2013 à Alger. © Louiza AMMI pour JA

À commencer par son chef, Abdelmalek Sellal, averti seulement la veille (23 mai) de la nomination de son successeur, Abdelmadjid Tebboune, alors que plusieurs indices semblaient indiquer qu’il conserverait son poste. Quant à Noureddine Boutarfa, le ministre de l’Énergie, il a appris le 24 mai à Vienne, où il participait à un sommet de l’Opep, qu’il devait céder son portefeuille le lendemain. Mais ce ministre se savait sur le départ, à l’instar de son collègue des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, également informé le 24. Ce dernier est pressenti pour le poste d’ambassadeur à Paris, vacant depuis décembre 2016.