Cinéma
Cinéma Christa dans le quartier de Pâtes d’Oie à Dakar, le 26 mars 2013.

Cet article est issu du dossier

Septième art : quand l’Afrique fait son cinéma

Voir tout le sommaire
Culture

Cinéma – « Tapis Rouge » : de la cité à la Croisette

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 17 mai 2017 à 19:30

Tapis Rouge de Frédéric Baillif et Kantarama Gahigiri est sorti en France le 10 mai. © Tapis Rouge

La mode est aux films réalisés « d’après une histoire vraie ». Tapis rouge est, pour sa part, une histoire vraie.

Quelques jeunes désœuvrés d’une cité de Lausanne ont un jour fait savoir à l’éducateur de leur quartier qu’ils voulaient tourner un film évoquant leur vécu. Un projet pris au sérieux qui a débouché sur une rencontre avec un réalisateur de documentaires, Frédéric Baillif. Lequel a animé des ateliers d’improvisation avec ces jeunes issus, pour la plupart, de l’émigration. Puis réalisé avec leur concours – ils jouent leur propre rôle – Tapis rouge.

Un long-métrage qui raconte comment un groupe d’amis dans un quartier de HLM élabore avec l’appui d’un éducateur un scénario de film que tous, grâce à la subvention d’un centre social, tentent de financer en se rendant en minivan au Festival de Cannes. Sorti opportunément à la veille de l’ouverture dudit festival, ce sympathique road-movie délibérément optimiste mais peu original manque malheureusement de rythme.