Défense

Togo : vers l’achat de cinq hélicoptères d’attaque français ?

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Usine de construction des hélicoptères français Gazelle à Marignane en France.

Usine de construction des hélicoptères français Gazelle à Marignane en France. © CLAUDE PARIS/AP/SIPA

Pour la première fois, le Togo est sur le point de se doter d’une flotte d’hélicoptères d’attaque.

Lomé devrait finaliser d’ici à la fin de l’année l’acquisition de cinq hélicoptères d’attaque de type Gazelle – de fabrication française. Le ministère français de la Défense a déjà donné son feu vert pour que les machines soient prélevées sur le stock de ses engins d’occasion et cédées à l’État togolais via une société française de services spécialisée dans l’armement.

Le contrat doit porter sur la vente et l’entretien d’hélicoptères équipés de caméras embarquées et la formation initiale d’une quinzaine de pilotes et de mécaniciens togolais sur plusieurs sites français. Objectifs : mieux sécuriser d’ici à 2020 les frontières terrestres et maritimes du Togo et pouvoir réagir très vite à une attaque terroriste ou à un acte de piraterie.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA309_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte