Diplomatie

Guinée équatoriale : les bons offices de Boni Yayi auprès de Teodoro Obiang Nguema Mbasogo

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
L’ancien président du Bénin Thomas Boni Yayi, en 2012.

L’ancien président du Bénin Thomas Boni Yayi, en 2012. © Vincent Fournier/JA

On n’avait plus entendu parler de lui depuis son départ de la présidence béninoise, où lui a succédé il y a un peu plus d’un an l’homme d’affaires Patrice Talon. Thomas Boni Yayi a-t-il entamé sa reconversion ?

Ami du président équato-guinéen Teodoro Obiang Nguema Mbasogo,  Thomas Boni Yayi, ancien président béninois, aurait joué un rôle « central » dans l’organisation du tout premier Forum économique Guinée équatoriale - Arabie saoudite, qui se tiendra à partir du 10 mai à Djeddah.

L’entreprise n’a pas dû être aisée : lors du sommet Afrique-monde arabe qui s’est tenu à Malabo en novembre 2016, l’Arabie saoudite et d’autres pays du Golfe avaient quitté la conférence en signe de soutien au Maroc – qui refusait de participer à un événement où apparaissait l’emblème de la République arabe sahraouie démocratique (RASD). L’ancien président béninois figure en bonne place dans le programme de Djeddah, puisqu’il introduira lui-même le discours du président équato-guinéen.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte