Sport

Football : le Kenya trop en retard pour accueillir le Chan 2018

Réservé aux abonnés | | Par
Mis à jour le 17 mars 2017 à 09h46
Le Nyayo national stadium, le stade d'athlétisme et de football de Nairobi, au Kenya.

Le Nyayo national stadium, le stade d'athlétisme et de football de Nairobi, au Kenya. © Rotsee2/CC/Wikimedia Commons

Désigné en 2014 comme pays organisateur du Championnat d’Afrique des nations (Chan) 2018, le Kenya est très en retard sur le cahier des charges, alors que cette compétition réservée aux footballeurs évoluant en Afrique doit débuter en janvier prochain.

Rien, ou presque, n’a vraiment avancé, comme vient de le découvrir une délégation de la CAF. Le comité local d’organisation ne s’est réuni pour la première fois que ce 18 février. En proie à une crise économique et parfois victime d’attaques des Shebab, le Kenya n’était déjà pas parvenu, fin 2016, à remplacer le Soudan pour accueillir la Coupe Cecafa, qui réunit les sélections d’Afrique de l’Est et d’Afrique centrale.

Face à l’urgence de la situation, la CAF devrait prochainement annoncer qu’elle retire à Nairobi la responsabilité de l’organisation du Chan. Et, selon nos informations, le Maroc se positionne. Le royaume, qui envisage par ailleurs de postuler pour la Coupe du monde 2026, dispose en effet de toutes les infrastructures nécessaires.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte