Politique

Côte d’Ivoire : ce que Charles Konan Banny a vraiment dit à propos de Laurent Gbagbo

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Charles Konan Banny, ancien Premier ministre ivoirien.

Charles Konan Banny, ancien Premier ministre ivoirien. © Sandra Rocha/JA

L’ancien Premier ministre ivoirien a plaidé en faveur de la libération de Laurent Gbagbo lors de son audition par les députés français en charge d’un rapport sur la Côte d’Ivoire.

Si l’on en croit le rapport de la mission d’information de l’Assemblée nationale française sur la Côte d’Ivoire, rendu public le 17 février à Paris, l’ancien Premier ministre ivoirien Charles Konan Banny n’a évoqué la situation politique qui prévaut dans son pays que par cette formule sibylline : « Il ne faut pas confondre le calme et la paix. »

Mais, de bonne source, le jour de son audition par les députés français, celui qui a présidé la Commission Dialogue, Vérité et Réconciliation de septembre 2011 à décembre 2014 a été plus précis et a plaidé en faveur d’une mesure de clémence pour l’ex-président Laurent Gbagbo en déclarant à son propos : « Si on le libérait, cela contribuerait à apaiser les cœurs et les passions. »

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte