Politique

Côte d’Ivoire : ce que Charles Konan Banny a vraiment dit à propos de Laurent Gbagbo

L’ancien Premier ministre ivoirien a plaidé en faveur de la libération de Laurent Gbagbo lors de son audition par les députés français en charge d’un rapport sur la Côte d’Ivoire.

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 1 mars 2017 à 10:54

Charles Konan Banny, ancien Premier ministre ivoirien. © Sandra Rocha/JA

Si l’on en croit le rapport de la mission d’information de l’Assemblée nationale française sur la Côte d’Ivoire, rendu public le 17 février à Paris, l’ancien Premier ministre ivoirien Charles Konan Banny n’a évoqué la situation politique qui prévaut dans son pays que par cette formule sibylline : « Il ne faut pas confondre le calme et la paix. »

Mais, de bonne source, le jour de son audition par les députés français, celui qui a présidé la Commission Dialogue, Vérité et Réconciliation de septembre 2011 à décembre 2014 a été plus précis et a plaidé en faveur d’une mesure de clémence pour l’ex-président Laurent Gbagbo en déclarant à son propos : « Si on le libérait, cela contribuerait à apaiser les cœurs et les passions. »