Sécurité

Sénégal : le ministère de l’Intérieur français apporte son aide à Dakar pour lutter contre la cybercriminalité

Réservé aux abonnés | | Par
La France  va notamment aider le Sénégal à lutter contre la radicalisation en ligne.

La France va notamment aider le Sénégal à lutter contre la radicalisation en ligne. © Max Rastello Photography

Entre le Sénégal et la France, la coopération sécuritaire est au beau fixe. Courant mars, le ministère français de l’Intérieur détachera l’un de ses experts en cybersécurité à Dakar, auprès de la police judiciaire sénégalaise.

Sa mission pendant quatre ans : aider à mettre sur pied la plateforme de lutte contre la cybercriminalité et renforcer les capacités de l’unité (une quinzaine de personnes) qui planche déjà sur ces questions, notamment sur celle de la radicalisation religieuse en ligne.

« C’est un projet novateur et qui a vocation à durer », glisse une source sécuritaire française. Cet expert sera le troisième Français détaché auprès du ministère sénégalais de l’Intérieur, le premier travaillant à la direction dudit ministère, le second, à la police aux frontières.

Il devrait faire une présentation de sa mission lors des Security Days, un forum consacré à la sécurité numérique en Afrique, les 26 et 27 avril, à Dakar.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte